Bienvenue sur les terres de la famille Fortunat
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Accueil des nouveaux arrivants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Davor
Admin
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Accueil des nouveaux arrivants   Mer 1 Oct - 16:18

Une affiche était placardée à côté de l'entrée, dominée par la haute tour de garde, utile en temps de conflit, mais assez peu actuellement en fait.

Citation :
Bienvenue à toi, visiteur,

Le Seigneur de Saint Sauvant est heureux de t'accueillir en ses terres. Si tu désires entrer, il te suffit d'attendre que le garde qui se trouve, en théorie, à l'intérieur de la tour, vienne me prévenir de ta venue. Je m'empresserai alors de venir t'ouvrir les portes de mon domaine.

Davor
Seigneur de Saint Sauvant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Accueil des nouveaux arrivants   Mer 31 Déc - 15:54

Clovis avait été invité par le maître des lieux à visiter ses terres. Il s'approcha des grilles et lu l'écriteau qui y était placardé à coté de l'entrée.

Il savait le seigneur Davor très occupé, avec la naissance de son fils, dont lui avait fait part la petite Malone, qui était toute contente de cette nouvelle arrivée, son "cadeau de noël", comme elle disait si bien, ainsi ne voulait il pas dérangé. Un sourire s'afficha sur ses lèvres lorsqu'il repensa à la petite.

Il s'assit donc sur un rocher en contrebas, et contempla le vaste domaine, en attendant qu'un valet veuille bien venir lui ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Davor
Admin
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: Accueil des nouveaux arrivants   Mer 31 Déc - 18:31

Pas simple de circuler entre une baronnie et deux seigneuries, surtout dispersées aux 4 coins du Comté. Au final, le cheval de Davor n'avait presque jamais autant galopé, mis à part lors de la guerre en Anjou, et encore. Ce jour, il se trouvait à Saint Sauvant, il lui fallait encore organiser sa demeure en cette seigneurie, et aussi indiquer l'adresse aux gens qui se trouvaient être à son service.

Il traversait la place principale lorsqu'un valet vint l'informer qu'un visiteur, sans doute, attendait non loin de l'entrée. A sa description, il comprit qu'il s'agissait de son ami Clovis. Il est vrai qu'il lui avait indiqué en taverne comment venir et que celui-lui lui avait dit qu'il viendrait lui rendre visite.


Allez, ouvre la porte bon sang !

Trop lent ce valet, trop lent... Il faudrait voir à ne pas se relâcher de trop quand même, le Baron était généreux, mais il ne fallait quand même pas abuser !
Enfin, la grande porte était ouverte. Davor sortit et hêla son ami.


Alors Clovis, comment vas-tu ? Viens donc ici, que je te fasse visiter !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Accueil des nouveaux arrivants   Mer 31 Déc - 18:53

Clovis entendit des pas de l'autre côté de la porte, il se rapprocha un peu, et aperçu Davor de l'autre côté, qui à peine arrivé était déjà, apparement, en rogne contre son valet, celui ci n'ouvrant pas la porte assez vite à son goût.

Il s'avança alors pour aller saluer le seigneur de Saint Sauvant:



Bonjour Davor ! Bien, merci. Excuse moi de te déranger, tu es déjà sûrement très occupé !


Clovis entra donc dans le domaine, qu'il était impatient de découvrir, en suivant Davor qui marchait déjà d'un pas vif et rapide.
Revenir en haut Aller en bas
Davor
Admin
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: Accueil des nouveaux arrivants   Ven 2 Jan - 2:24

Non non, ne t'en fais pas ! Je ne suis jamais occupé quand il s'agit de recevoir un ami.

Davor jeta un coup d'oeil derrière lui, vérifiant que le valet fermait bien la porte correctement. Il faudrait quand même qu'il engage d'autres personnes, ne pouvant être présent à Saint Sauvant en tout temps, surtout depuis qu'il possédait le fief de Pouzauges. Les allées et retours se multipliaient, entre Pouzauges, Saint Sauvant, Millac, La Trémouille...

Alors Clovis, pas où veux-tu commencer la visite ? L'intérieur ou l'extérieur ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Accueil des nouveaux arrivants   Ven 2 Jan - 16:01

Clovis sourit à Davor pour le remercier, puis ne pu s'empêcher de rire quad celui ci tourna la tête pour s'assurer que le valet fermait les grilles. Lorsque que le maître du domaine lui demanda ce qu'il préférait visiter, il réfléchit un instant, puis répondit à son ami:

Peu m'importe, commençons pas ce qui t'arrange !

Peut être l'intérieur? Je finirais la visite de l'extérieur seul ensuite afin de te laisser aller à tes affaires !
Revenir en haut Aller en bas
Davor
Admin
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: Accueil des nouveaux arrivants   Ven 2 Jan - 18:32

L'intérieur ? Très bien, allons-y !

Davor se dirigea derechef vers l'entrée de sa demeure, s'assurant tout de même que Clovis le suivait. Il traversa la cour principale avant de se retourner, pris d'une idée subite.

On commence par la cave ?

Il sourit à son ami, tout en lui faisant un clin d'oeil.

[dès que tu as répondu, j'ouvre un autre topic sur une autre partie du forum !]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Accueil des nouveaux arrivants   Ven 2 Jan - 21:28

Clovis suivit Davor qui marchait rapidement vers sa demeure, tout en admirant les arbres qui bordaient l'allée, même si, en cette saison, il ne pouvait apercevoir les nombreuses plantes, qu'il devinait sous la fini couche de neige.
Lorsque son ami lui proposa de commencer par la cave, il ne se fit pas prier, et lui répondit, tout sourire:


Je n'osais pas en parler le premier... Mais c'est proposé si gentiment !

Il suivit donc Davor, qui partait déjà en direction de la cave, pressé d'en percer tous les secrets, et d'en découvrir le contenu...

(Ok)
Revenir en haut Aller en bas
Daien

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Re: Accueil des nouveaux arrivants   Sam 24 Jan - 13:50

Daien était revenu de son périple Cambraisien. Sa monture à peine reposée, il se souvint de l'invitation de Davor, qu'il avait reçu par pigeon. Il fit un paquetage rapide, sauta sur son fidèle Cronhos, et partit au galop en direction du domaine du seigneur de Saint-Sauvan...
Dans son message volatile, Davor faisait part de son valet nonchalant. Espérant qu'il en avait changé, car Daien s'en voudrait d'houspiller cette personne à un rang sociale bas, quoique lui n'en avait pas vraiment un très élevé....Mais bon, avec la fatigue de son voyage dans le nord du royaume, qui n'avait rien arrangé à son humeur, le jeune cavalier ne voulait pas se montrer désagréable.


Il arriva sur le domaine, et put admirer l'étendue de celui-couvert d'une fine couche de neige...Il fit ralentir sa monture à quelques mètres du pont levis, se remémorant la mésaventure de "jehan et ma porte de bois que j'aime embrasser"^^..Souriant, il descendit et alla frapper sur la solide porte, chacun de ses pas faisant voler un peu de poudre neigeuse qui s'était accumulée.."Hum, pas beaucoup de visites à ce que je vois..Oyé!..Il y'a quelqu'un?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davor
Admin
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: Accueil des nouveaux arrivants   Sam 24 Jan - 16:28

Davor avait fini la visite, surtout gustative, avec Clovis et traversait la cour lorsqu'il entendit une voix familière. Oui, cette voix qu'il entendait sur les terrains de soule, tremblante de peur ou presque ! Il sourit rien qu'à cette pensée et regarda autour de lui. Non, Hubert n'était pas dans les parages. Bon, très bien, il irait ouvrir la porte lui-même.

Retenant un soupir, il s'exécuta. Voir la tête de Daien valait bien la peine de faire un petit effort. Par contre, il faudrait sans doute surveiller l'accès à la cave, il ne se rappelait plus s'il avait fermé celle-ci à double-tour...


Oui oui, y a quelqu'un, évidemment ! Tu as pas des questions intelligentes pour une fois ?!

Le Baron partit d'un grand éclat de rire.

Comment vas-tu ? la route a été bonne ? Allez viens, entre, ne retse pas dehors, surtout par ce temps !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daien

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Re: Accueil des nouveaux arrivants   Sam 24 Jan - 18:59

Daien patientait, et entendit une voix lui répondre d'un ton ironique..Eclatant de rire, il répondit:

"Aaaah, ils ont changé de valet!..euh, fit-il en reconnaissant Davor!
"Cher capitaine de soule, comment allez vous? Très chou vot'domaine!"

Daien entra, tirant son étalon derrière lui...Il fit un salut amical de la tête à Davor, et regarda autour de lui...

"Je vais bien, malgré le froid, qui fait trembler ma voix..Bon? tout se passe bien chez vous?"

Daien suiva le maître du domaine, un sourire perpétuellement moqueur aux lèvres..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riful

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: Accueil des nouveaux arrivants   Dim 1 Fév - 23:54

Riful arriva avec beaucoup de retard à Saint-Sauvant, la propriété de son maître. Avec les diverses intempéries, elle s'était retrouvée bloquée par les eaux vers Orléans. Elle revenait d'un long voyage, un tour du royaume de France ; son troisième. Elle avait été appelée d'urgence, pour prendre service auprès du Baron, mais n'avait pu venir rapidement. A court d'argent, elle du retraverser la moitié du royaume à cheval, puis, l'autre moitié à pied, ce qui lui prit bien évidemment beaucoup plus de temps que prévu.

Elle arrivait seule, à pied, avec pour seuls bagages deux épées, notamment la sienne, ainsi que sa bourse, quasiment vide. Étant donné qu'il avait plu la veille, sa mine était épouvantable, avec les cheveux sales, et encore humides. Lorsqu'elle arriva devant le château, il faisait déjà nuit, aucune torche n'était allumée au niveau des portes, qui étaient fermées. Elle ne voyait ni garde, ni servant.


* Tant mieux, se dit-elle, comme ça, j'aurais l'air présentable demain, après une dernière nuit à la belle étoile. J'espère qu'il ne m'en voudra pas trop pour mon retard. *

Elle s'assied près d'un tronc d'arbre, posa à côté d'elle son épée, qu'elle avait durement forgée dans sa jeunesse. Elle ouvrit sa bourse et en sortit le dernier morceau de pain rassi qui lui restait. Si elle avait attendu un jour de plus, peut être aurait-elle eu de la viande avec, mais elle préférait ne pas y penser.
Elle leva sa tête en direction du ciel, et observait les étoiles. Étant donné qu'il n'y avait plus de nuages, et que les gardes avaient gardés les lumières éteintes, Riful put observer très distinctement chaque constellation qui parcouraient le ciel. Elle se passa la main dans les cheveux et senti une mèche à moitié se briser. Voyant la douve, elle hésita un instant à se baigner dedans. Après une rapide réflexion, elle renonça... sûrement à cause d'éventuels gardes qui pourraient la surprendre et un peu trop la regarder. Et puis, vu l'état de ses habits, se laver ou non ne changerait absolument rien, ils étaient sales, et froissés par ce long voyage, surtout à force de dormir à la belle étoile.


* Comment puis-je me présenter ainsi devant mon suzerain... Quelle honte... Si ça se trouve, je vais me retrouver à la porte avant même d'avoir pu prendre mon service.. surtout avec tout ce retard... Ahlalala, quel enfer ces temps-ci... *

D'un coup, une lumière apparut au niveau de la porte principale : un homme, coiffé d'un chapeau, avait ouverte la petite fenêtre de l'immense porte en bois. A vu d'œil, il ne s'agissait sûrement pas d'un garde, soulagement pour Riful, mais s'il nétait pas au courant de son arrivée, sans doute allait-il sonner l'alarme. Riful se leva sans réfléchir et regarda la porte fixement, se tenant droite. Elle jeta ensuite un regard à son épée, à terre. Elle se félicita de ne pas avoir pris son épée en se levant, sans doute aurait-elle été prise pour un brigand.
De la même manière, la lumière disparut aussi vite qu'elle apparut. N'étant plus observée, Riful récupéra son épée qu'elle rattacha à sa ceinture. Elle posa ensuite instinctivement sa main au pommeau de sa compagne, avec qui elle en avait vu de toutes les couleurs. Sans doute devrait-elle d'ailleurs, réaffuter son épée, émoussée suite aux divers attaques qu'elle a essuyé.
Quelques minutes plus tard, Riful, toujours stoïque sous son arbre, vit à nouveau la petite fenêtre s'ouvrir. Il ne s'agissait cette fois pas de la même personne... sans doute un garde. Il lança d'une voix forte et assurée :


" Qui va là ! Déclinez votre identité et vos intentions ou partez de suite ! "
" Je suis Riful, Forgeron, Soldate réformée, ex Lieutenant de police de La Trémouille et, nouvellement servante du Baron de Pouzauges. J'arrive comme convenue au domaine de Saint Sauvant. "


La petite fenêtre se referma, et Riful se retrouvait à nouveau seule, sous son arbre, à attendre.

* Ça y est, ma soirée à la belle étoile est déjà terminée... Manquerait plus qu'ils réveillent le Baron à cette heure de la nuit... *

Riful s'avança à proximité de la porte, comme pour paraître cette fois, être un visiteur comme un autre, même si sa tenue lui faisait un peu honte. L'attente dura, semble t'il, plus d'une heure, avant le retour du valet...


[je te laisse continuer :p Si ca ne te va pas, modifie à ta guise, j'éditerai en conséquence après Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davor
Admin
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: Accueil des nouveaux arrivants   Lun 2 Fév - 19:47

Davor travaillait consciencieusement, ou du moins il essayait d'être consciencieux, à l'organisation de la LICT. Les trémouillois étaient courageux et prêts à défendre leur village et leur Comté de n'importe quelle agression, d'où qu'elle vienne, mais cela manquait tout de même un petit peu de coordination. Fort de son expérience à la tête de l'armée poitevine, qui lui avait d'ailleurs valu sa baronnie, Davor s'était donc attelé à améliorer un peu les choses. Les menaces de brigands, ainsi que les relations tendues avec certains voisins, obligeaient à se tenir toujours prêt.

Le Baron en était à rédiger quelques missives de recrutement lorsqu'Hubert était venu l'interrompre. Pour une fois qu'il ne dormait pas celui-là... Un visiteur ? A cette heure-ci... Davor se demandait qui cela pouvait-il bien être quand le serviteur lui fournit la réponse. Riful ? Ah mais oui ! Elle avait accepté d'entrer à son service il y a de cela un moment, mais se trouvait encore fort éloignée de Saint Sauvant. Il ne s'attendait pas à la voir débarquer, surtout en pleine nuit. Au final, heureusement qu'il veillait assez tard, sinon il aurait été fort probable qu'elle passe la nuit dehors, ce qui n'aurait pas trop fait sérieux. Faire dormir à la belle étoile une personne qui est à son service, tssss...

Laissant ses papiers de côté, il s'y remettrait le lendemain sûrement, il se leva, se ceignit de son épée, pas celle de de cérémonie que lui avait offerte Jehan pour son mariage, mais son épée habituelle que Passy lui avait forgée, et sortit de son bureau. Davor marchait d'un pas rapide, désireux de ne pas faire attendre Riful trop longtemps, mais la taille de sa demeure ne rendait pas les choses très aisées. Enfin, il arriva à la grande porte. Hubert le suivait de près et se dépêcha d'aller ouvrir, sur un signe de tête du Baron. Sans perdre de temps, Davor avança de quelques pas, pas trop quand même pour rester dans la lumière et que Riful voit de qui il s'agissait. Lui par contre ne la voyait pas vu qu'elle se trouvait dans l'obscurité et que les yeux du Baron n'y étaient pas encore habitués.


Riful ? Où es-tu ? Entre donc, tu vas prendre froid !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riful

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: Accueil des nouveaux arrivants   Lun 2 Fév - 21:05

L'attente semblait éternelle, pas un bruit, pas un brin de vent, les arbres, aussi stoïques que Riful, semblaient attendre le baron. Riful trépignait d'impatience, de revoir l'homme qui lui rendit un grand service par le passé, mais, hésitait en même temps. A cause de sa mine déplorable et de ses vêtements sales, elle hésita un moment, devait-elle vraiment rester ici à attendre le baron, ou bien devait-elle lui fausser compagnie, le temps de redevenir présentable.
A ce même moment, la lumière se ralluma, et plusieurs personnes semblaient venir vers la grande porte. Elle entendit même un tintement, sans doute une épée accrochée à la ceinture d'une personne. Ce devait être le baron lui-même. Il était donc réveillé. Avait-il été réveillé, elle ne le savait pas, et s'inquiétait de ce détail.
D'un cliquetis, la porte s'ouvrait. La serrure semblait simple, et peu solide, mais la porte massive, quant à elle, pouvait arrêter n'importe quoi. Le serviteur poussait avec difficulté cette montagne de bois, à croire qu'il se décomposerait à force de l'ouvrir. Riful, gênée de se retrouver le Baron dans son état, s'inclina avant même que la porte soit ouverte. Pourtant, ce ne fut pas pas un bonsoir, mais une question rompit le silence.


Riful ? Où es-tu ? Entre donc, tu vas prendre froid !

Elle se releva, et constata, d'un air amusé, que ses vêtements foncés l'empêchait d'être vue dans l'ombre du mur. Elle s'avança d'un pas, pour se retrouver à la lumière, replaça son épée à sa ceinture de telle manière qu'elle ne la gênerait pas, puis, glissa sa main gauche, tenant la seconde lame, dans son dos, avant de saluer à nouveau le baron. Elle fit cependant une erreur. Étant restée quelques mois au sein d'un corps d'armes, elle avait pris l'habitude de saluer comme un homme, comme le voulait la tradition de son ancien groupe. Se rendant compte de son erreur, elle tendit machinalement la seconde lame au serviteur, puis fit une petite révérence. Restant penchée devant le baron, elle dit enfin :


Bonsoir messire.

Désirant rompre le silence, ainsi que les hiérarchies, tant qu'elles n'étaient pas définies définitivement - elle avait uniquement été convoquée, afin de prendre services auprès du baron -, elle prit sur elle et ajouta :

Je vous présente mes excuses pour mon retard, ainsi que pour ma tenue. J'espère ne pas vous avoir fait réveiller. Si tel est le cas, il n'était pas nécessaire de venir me chercher, je serai restée ici, à attendre votre lever.

Tout en se relevant, elle récupérait la lame qu'elle avait confiée au serviteur, sans même lui demander son avis. Riful et Davor, se rencontraient enfin à nouveau. Elle espérait par ailleurs, que le serviteur ne lui en voudrait pas, pour lui avoir "demandé" ce service forcé.

C'est un honneur de vous revoir messire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davor
Admin
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: Accueil des nouveaux arrivants   Mar 3 Fév - 1:39

Coup d'oeil à droite, coup d'oeil à gauche, rien... Hubert avait-il encore bu un verre de trop ? Pourtant Davor n'avait remarqué aucune odeur suspecte en passant près de lui. Il s'apprêtait à se retourner pour demander des explications lorsque Riful apparut soudain, en pleine lumière. Il la regarda hésiter sur la façon de le saluer, et sourit en voyant sa révérence. Il n'avait jamais été très à l'aise face à ce genre de marques de déférence, se souvenant toujours qu'il y a peu il n'était rien, pas noble, pas reconnu, juste un poitevin comme n'importe quel autre. Et maintenant il était Baron, estimé ou craint comme chef de guerre. Décidément, on ne pouvait jamais prévoir comment la vie pouvait tourner, vu toutes les surprises qu'elle réservait.

Je vous présente mes excuses pour mon retard, ainsi que pour ma tenue. J'espère ne pas vous avoir fait réveiller. Si tel est le cas, il n'était pas nécessaire de venir me chercher, je serai restée ici, à attendre votre lever.

Davor sourit. Exactement ce qu'il aurait dit en pareille circonstance, s'il avait été à la place de la jeune femme. Attitude respectueuse, c'était vraiment parfait.

Excuses acceptées, je sais qu'il n'est pas évident de voyager, surtout seul, par les temps qui courent. Et ne t'inquiète pas, tu ne m'as pas réveillée, j'ai pour habitude de travailler fort tard dans la nuit, il faudra t'y faire je gage.

Il s'arrêta un instant et réfléchit une seconde. Non, ce n'était pas vraiment le lieu, ni l'endroit, pour parler de tout ça. En pleine nuit, et devant la grande porte, ce n'était pas le choix le plus judicieux qu'il était possible de faire. Et en plus il la laissait dehors dans cet état. Non mais n'importe quoi, il manquait à toutes les bonnes manières que son rang laissait, en théorie, supposer.

Enfin bref, tu t'en rendras compte je pense, donc là nous allons rentrer d'accord ? Je suppose que tu dois avoir faim, non ?

Sans attendre la réponse de Riful il se tourna vers Hubert, qui était resté stoïque, même lorsque la jeune femme lui avait tendu la lame. D'un léger signe de tête, il lui fit signe d'aller s'occuper du repas, ou au moins de prévenir Amelinne pour qu'elle prépare une petite collation.

Et une fois rassasiés, nous pourrons discuter un peu, si tu n'es pas trop fatiguée. Enfin, je te laisserai prendre un bain avant si tu en ressens le besoin, nous avons une salle d'eau, il faut bien qu'elle serve.

Sur ces mots il s'écarta légèrement pour laisser Riful entrer au sein du castel de Saint Sauvant. Il pourrait ensuite refermer la lourde porte derrière elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riful

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: Accueil des nouveaux arrivants   Mar 3 Fév - 2:43

Surprise par la gentillesse du Baron, elle hésita un moment. Devait-elle passer devant le Baron, ou attendre que celui-ci reparte en direction du château. Alors qu'elle hésitait, elle distingua une main devant le baron, lui faisant signe de passer devant. Sans plus attendre, elle se laissa porter par ses jambes en direction du château, sans même ajouter un mot, toujours ébahie par la réaction du futur nouveau maître. "Manger" mais elle avait déjà mangé, et ne pouvait manger dès son arrivée ! Elle se voyait non pas comme une future servante, mais presque comme une noble, armée d'une épée, marchant devant le baron lui-même ! Il s'agit là, d'une chose qu'elle n'avait imaginé faire en arrivant ici.
Elle constata que la deuxième personne à avoir emboîté le pas, était Hubert. Il semblait empoté, mais également serviable. Coiffé d'un petit chapeau, de braies marron bien portée, et d'une veste pour éviter d'attraper froid, il parti précipitamment vers le bâtiment principal, si vite que la torche semblait perdre en intensité.


* Nous sommes en plein milieu de la nuit, ils vont tout de même pas faire chauffer les fourneaux uniquement pour moi ! Je vais me faire détester de tous les serviteurs qui habitent ici, sans même les avoir rencontré. Quelle poisse !... *

Tout en continuant vers le château, elle entendit le Baron refermer lui-même les portes, et ce, assez rapidement. Il fit ensuite deux foulées pour quasiment revenir à la hauteur de Riful. Davor était resté le même depuis sa première rencontre avec lui.
la cours qui s'étendait devant eux était immense, de quoi organiser plusieurs joutes sans que celles-ci ne se gênent mutuellement. Il y avait un petit jardin, fait de buissons formant un labyrinthe, rien de transcendant, mais très surprenant de la part d'un Baron. Cela signifiait que messire Davor avait beaucoup de goûts en la matière. Le ciel étoilé s'accordait parfaitement avec le paysage qu'il y avait autour, de telle manière que la cour était éclairée, si bien qu'on n'avait presque pas besoin de torche.

Une fois arrivée à la porte principale du bâtiment, Hubert, l'ouvrit adroitement, puis indiqua la direction du salon à Riful.
Un grand hall, avec un escalier en colimaçon situé à son centre. Le plafond restait assez sobre, représentant l'emblème en mosaïque de lignée Fortunat. Sans se soucier de regarder le détail de la pièce, elle se dirigea vers la porte du salon que lui avait indiqué Hubert. Elle s'arrêta une première fois, touchée par une chaleur et une odeur de bois. Un feu de cheminé ! Cela faisait des mois qu'elle n'avait pu s'approcher d'un bon feu de cheminé. Il y avait trois buches dedans, celle de devant allait bientôt se briser, pour ainsi laisser tomber les deux autres. Elle regarda furtivement à sa droite, la direction que lui indiquait son nez. Un peu plus et tout son corps suivrait, mais, malgré la difficulté, elle résista à la tentation et repris sa route. Elle s'arrêta, cette fois, devant la porte qu'Hubert lui avait montré. Elle se souvenait s'être déjà trouvé devant cette porte, mais pas pour les même raisons. Elle avait déjà, par le passé, pénétrée dans cette demeure, mais en tant qu'invitée. Elle attendit tranquillement Davor, qui refermait les portes principales.


Au moment où il arriva à sa hauteur, elle se retourne et lui dit d'une voix douce et calme, tout en y joignant un sourire, un peu gêné :

Merci. Je grignoterai juste, et prendrai mon bain demain, si cela ne vous dérange pas. Je laverai mes affaires avant de me coucher, comme ça, ils sècheront la nuit. Mais surtout, merci.

Sur ces mots, elle se repencha machinalement, comme pour saluer son supérieur hiérarchique de son groupe d'arme tandis qu'elle entendit la buche s'effondrer avec ces deux amies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Accueil des nouveaux arrivants   

Revenir en haut Aller en bas
 
Accueil des nouveaux arrivants
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP] Accueil des nouveaux arrivants
» Petit lexique à l'intention des nouveaux arrivants.
» Les nouveaux arrivants
» [HRP] Points d'estime & nouveaux arrivants.
» Nouveaux Arrivants [ Patte de Feuille, Nuage de Sable & Reflet d'Argent]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de la famille Fortunat :: Archives :: Tour de garde-
Sauter vers: