Bienvenue sur les terres de la famille Fortunat
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Est-ce la fin du début, ou le début de la fin...?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Elliandra

avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: Est-ce la fin du début, ou le début de la fin...?   Mer 27 Mai - 0:29

Elle fit mine d'etre encore endormie lorsque les deux hommes entrèrent. Celui qui la retenait prisionnière et un quelle ne connaissait pas. Ils semblaient se disputer, mais son inconnu ne disait rien, tandis que l'autre parlait d'une voix animée. Il semblait réclamer une dette.

Il la vit alors et se tu un moment avant de faire une remarque sur sa présence. Il fit quelques pas vers elle et elle plongea ses yeux verts dans les siens.


Je comprends pourquoi il te garde si jalousement pour lui.

Elliandra ferma alors les yeux pour faire barrage à ses larmes et serra même les dents pour se retenir d'éclater en sanglot. Elle n'avait pas besoin qu'on lui rappel qu'elle était retenue ici contre son gré.

Elle écouta à peine la suite, plongée dans l'obscurité de l'autre coté de ses paupières. Songeant une fois de plus à son époux et ses enfants... La recherchaient-ils? Avaient-ils remarqué son absence suspecte? Les reverrait-elle bientot?

Que de questions sans réponse...

Sans vraiment le voir venir, elle fini par s'endormir. Son sommeil fut bercé de doux rêves. Chose qui n'était pas arrivée depuis bien longtemps... C'est un sourire flottant sur ses lèvres qu'elle ouvrit les yeux.

Il faisait toujours jours, le soleil perçait par l'entrée de la grotte. Le lendemain? Ou le même jour? Elle avait complètement perdu la notion du temps. Depuis combien de temps avait-elle disparut? Des heures, des jours, des semaines? Quelques jours au maximum, car elle vaait pris très peu de repas finalement...

Elle s'assit et s'étira, passant une main dans ses cheveux pour les rendre plus présentables. Elle s'aperçut alors qu'elle était seule encore une fois. Décidément, son enleveur semblait lui faire confiance. Il est vrai qu'elle ne songeait plus à s'enfuir, persuadée qu'il ne lui voulait pas de mal. Que voulait-il alors? Elle ne saisissait toujours pas...

Elle fixa l'entrée en entendant les cailloux crisser sous des bottes vraissemblablement. Elle se leva en souriant, persuadée du retour de son inconnu...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: Est-ce la fin du début, ou le début de la fin...?   Mer 27 Mai - 1:24

Chef des brigands



L'homme se baisse pour passer dans l'ouverture de la roche et s'enfoncer dans l'obscurité. Ses bottes crissent sur les graviers et il descend prudemment la pente, serrant dans sa poche sa petite bourse. Il avait pris soin de faire éloigner Séverin quelques heures par ses hommes, le temps de faire ce qu'il avait à faire...

Arrivé à bon port, il s'arrete et aperçoit la baronne, debout qui le regarde. Il esquisse un sourire et fait mine de chercher quelque chose des yeux.


Votre geôlier n'est pas ici? Je venais le voir...

Il fait quelques pas en avant et remarque la méfiance de la Dame.

Ne vous en faites pas je n'ai rien contre vous... Je dois parler affaire avec lui...

Il s'approche du feu faible et avise le récipient plein d'eau posé dessus. Parfait se dit-il et il s'assoit devant en tailleur avant de sortir sa petite bourse.

Ca doit pas être marrant de rester enfermer ici hein?

Il parle sans la regarder, concentré à sortir les feuilles et tiges de sa bourse pour les faire tomber dans l'eau frémissante. Il touille un peu avec une cuillère en bois et fini par lever les yeux vers la baronne voyant qu'elle ne répondait pas.

Je sais pourquoi il vous retient ici... Z'avez pas envie de savoir?

Il lui faut tout faire pour qu'elle s'intéresse et ne se méfie pas de lui. Sinon il risque d'échouer dans ses plans. Ses mots semblent attiser sa curiosité et elle se rapproche un petit peu.

Une odeur légère commence à monter de la casserole et le chef tend le bras pour attraper deux tasses.


Asseyez-vous, je vais vous dire...

Silencieuse, elle ne se fait pas prier et s'installe face à lui. Il sourit, tentant de la rassurer, mais il sait qu'il n'a pas l'apparence pour mettre en confiance les dames... Mais juste un peu serait suffisant...

Il remplit les deux récipients et en tend un à Elliandra qui le prend. Il approche le breuvage de ses lèvres et fait mine de boire sans quitter la baronne des yeux. Celle-ci l'immite alors sans hésiter et trempe ses lèvres. Elle grimace et il lui propose un peu d'eau froide pour qu'elle puisse boire sans désagrément. Elle sourit vaguement, visiblement flattée de l'attention et se laisse servir.

Puis elle pose une fois de plus la tasse contre sa bouche et bois une plus longue gorgée. Le chef des brigands ne peut plus réprimer un large sourire, satisfait. Il fait une fois de plus semblant de boire à son tour. Allez encore une... Elle l'immite sans hésiter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://famillefortunat.forumactif.org
Elliandra

avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: Est-ce la fin du début, ou le début de la fin...?   Mer 27 Mai - 2:08

Elle qui avait cru voir débarquer celui qui l'avait enlevé, reconnut facilement l'homme qui entra dans la grotte. Elle perdit son sourire et se crispa.

Votre geôlier n'est pas ici? Je venais le voir...

Non, il n'était pas ici, autant partir...

Ne vous en faites pas je n'ai rien contre vous... Je dois parler affaire avec lui...

Elle ne répondit pas. Que dire? Elle se foutait bien de leurs affaires. Dès que possible elle espérait pouvoir rentrer chez elle...

Ca doit pas être marrant de rester enfermer ici hein?

Pour seule réponse, elle le fixa intensément. Non pas marrant, c'était certain.

Je sais pourquoi il vous retient ici... Z'avez pas envie de savoir?

Un frisson la parcourut et elle tendit l'oreille. Oh si elle avait envie de savoir. De comprendre ce qu'elle faisait ici, pourquoi tout cela était arrivé...

L'homme s'était assis et l'invita à faire de même. Elle s'installa devant le feu et l'observa préparer la tisane. Il finit par lui en tendre une et machinalement la porta à ses lèvres pour se désaltérer. Le liquide était brulant. Elle grimaça et l'homme proposa gentiement de lui rajouter de l'eau froide. Elle posa ses yeux dans les siens et sourit timidiment avant d'acquiescer.

Elle pu tranquillement boire une longue gorgée agréable puis une deuxième avant de prendre enfin la parole.


Alors? Vous m'expliquez...?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: Est-ce la fin du début, ou le début de la fin...?   Mer 27 Mai - 2:24

Chef des brigands



Alors? Vous m'expliquez...?

Il ricane et pose sa tasse près de lui avant de se lever.

Oui je vais t'expliquer oui... Il te reste plus que quelques heures à vivre ma jolie...

Il se délecte de l'étonnement a moitié horrifié de la baronne qui ne comprend pas.

Je t'ai pas donné de la tisane, mais une infusion d'aconit. Au cas ou tu saurais pas ce que c'est, c'est un poison mortel qui provoque un ralentissement du rythme cardiaque, de l'agitation, des nausées et des douleurs thoraciques avant d'entrainer la mort par paralysie des organes vitaux.

La baronne prend carrément un visage décomposé. Elle comprend qu'il ne bluffe pas. Elle se lève en titubant et murmure un pourquoi étouffé de sanglots.

Par vengeance... Par haine... Parce que j'aime que les gens souffrent... Ce qui va t'arriver avant de mourir, ça sera une mort lente et douloureuse.

Il se dirige lentement vers la sortie et se retourne un moment.

Tu salueras Dieu de ma part... S'il existe...

Puis il disparait dans le tunnel qui mène à l'extérieur et s'éloigne d'un pas rapide.


Dernière édition par Admin le Mer 27 Mai - 3:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://famillefortunat.forumactif.org
Elliandra

avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: Est-ce la fin du début, ou le début de la fin...?   Mer 27 Mai - 2:58

Pour première réponse, il se mit à rire et Elliandra en fronça les sourcils. Il se leva et lui répondit.

Oui je vais t'expliquer oui...

Elle nota son tutoiement et ne comprit pas ce changement soudain, comme si un autre homme se trouvait devant elle.

Il te reste plus que quelques heures à vivre ma jolie...

Que... Quoi...? que voulait-il dire? Qu'avait-il fait? Elle ne le quittait pas des yeux complètement perdue et déboussolée.

Je t'ai pas donné de la tisane, mais une infusion d'aconit. Au cas ou tu saurais pas ce que c'est, c'est un poison mortel qui provoque un ralentissement du rythme cardiaque, de l'agitation, des nausées et des douleurs thoraciques avant d'entrainer la mort par paralysie des organes vitaux.

Plus il avançait dans son discour plus elle se sentait défaillir. L'aconit oui, elle connaissait... Ces fleurs bleues ou violettes en grappe... Seigneur, pourquoi? Elle sentit les larmes lui envahir les yeux et elle tenta de se relever, titubant sous le poids de la nouvelle.

Pourquoi...?

Elle se mit carrément à pleurer. La perspective de mourir la terrifiait.

Par vengeance... Par haine... Parce que j'aime que les gens souffrent... Ce qui va t'arriver avant de mourir, ça sera une mort lente et douloureuse.
Tu salueras Dieu de ma part... S'il existe...


Elle voulut lui hurler sa haine au visage, l'insulter de tous les noms et meme lui sauter dessus pour laisser libre cour à sa rage. Mais tout ce qu'elle pu faire c'est hurler alors qu'il désertait les lieux.

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH

Elle tomba à genou lourdement, les larmes innondaient ses joues. Suffoquante, elle passa une main dans ses cheveux et tenta de reprendre ses esprits.

Calme toi Elliandra... Calme toi...

Nouveau sanglot.

Il y a surement un remède, essaye de te souvenir de ce que tu as appris...

S'appuyant contre la paroie humide de la grotte, elle se releva.

Mais quoi? Et ou? Je n'aurais jamais le temps de trouver ce qu'il faut...

Pourtant elle savait que paniquer accélérait le processus. Il fallait qu'elle se calme, qu'elle se calme... et qu'elle réfléchisse. Mais comment réfléchir dans une situation pareil, elle allait virer folle avant de mourir. Elle allait meme surement mourir seule, sans avoir revu son mari, ses enfants, sa mère, son Jehan, les Blanches, sa Bella... Quitter le monde des vivants seule et délaissée, partir sans aide et solitaire...

Elle releva les yeux vers l'entrée de la grotte, secouée de sanglots, persuadée de ressentir déjà les effets de l'aconit...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: Est-ce la fin du début, ou le début de la fin...?   Mer 27 Mai - 3:29

Brigand n°1 ("obstacle")



Ils ne mirent pas très longtemps à arriver à bon port. Le brigand connaissait bien le chemin. Entre les arbres et les buissons, il désigna du menton la grosse roche qui se faisait discrète.

C'est la d'dans!

Il ne dit rien sur une probable présence avec la baronne. Si elle était seule et vivante il pourrait partir, si elle était avec quelqu'un morte ou vivante, il pourrait aussi déguerpir. Son bourreau serait surement trop occupé avec l'autre... Si elle était seule et morte... Il espérait qu'elle fut trop désespérée pour penser à lui et qu'il pourrait s'éclipser discrètement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://famillefortunat.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Est-ce la fin du début, ou le début de la fin...?   Mer 27 Mai - 9:55

Le nord, qu'il a dit...
Un r'gard vers le ciel pour situer l'est de l'ouest, et elle fait un quart de tour sur sa monture pour prendre à droite.
Ils ont galopé quelques minutes comme ça, avant qu'le prisonnier balance un "A gauche" qu'elle s'empresse de suivre.
Il la fait s'arrêter d'vant un grand rocher, qui cache visiblement, 'fin non pas visiblement d'elle encore... mais qui cache apparemment l'entrée d'une grotte puisqu'il lui dit qu'c'est d'dans.
Descend rapidement de ch'val et tire le prisonnier violemment vers elle.

Méfiante, elle sort son épée avant d'avancer vers le lieu supposé d'la captivité d'Elli, l'homme devant elle, bouclier dérisoire qu'elle n'hésiterait pas à sacrifier s'il le fallait...
Soudain, elle s'arrête net.
Des bruits d'sanglots lui parviennent... Son coeur explose sans qu'elle puisse le retenir et elle pousse le prisonnier pour qu'i avance plus vite.
Elle entre dans la grotte au mépris de toute prudence, le corps de l'homme la protégeant un minimum malgré tout.
Il n'y avait personne, personne à part la jeune baronne, son Elli, à genoux et le visage inondé de larmes...
Elle n'est pas liée, elle semble juste...fatiguée et d'une tristesse insondable...

La Baile balance violemment le prisonnier au sol et prend la Poit'vine dans ses bras.
La serre fort contre elle, heureuse de la trouver enfin...

Pleure plus Elli... J'suis là et j'te ramènerai au château...
Plus personne te f'ra d'mal, promis...


Puis elle la détache et la regarde, et le petit sourire qui commençait à naitre sur son visage se fige.
Un léger filet de salive coule des lèvres de la Blanche et son regard est vitreux.
La panique l'oppresse...
Elle n'est pas guérisseuse, la Baile! Elle est charcuteuse à la rigueur, mais pas guérisseuse... Et là elle voit bien qu'Elli n'est pas en bonne forme et elle ne sait pas quoi faire...

Lui prend l'visage dans ses mains et l'embrasse doucement...
Des fois qu'un miracle...
Mais pas d'miracle.. Pas d'dieu... Rien qu'le vide et la peur de c'qu'elle comprend...

Parle-moi Elli...

Elle comprend qu'elle ne peut la laisser seule pour aller chercher l'Ange qui saurait l'aider...
Elle comprend qu'elle est mal, mal au point d'crever et elle voudrait savoir prier pour qu'une main quelconque accélère la venue d'sa Cap', ou la provoque...
Elle sent l'urgence de l'instant, et ne se focalise plus que sur l'essentiel, les lèvres de sa Poit'vine.

Parle-moi...
Revenir en haut Aller en bas
Elliandra

avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: Est-ce la fin du début, ou le début de la fin...?   Mer 27 Mai - 14:04

Elliandra prit de grandes bouffées d'air signe qu'elle essayait de se détendre un peu. Pourtant, le flot de ses larmes ne cessait pas. Elle songea qu'il lui fallait alors peut-etre sortir d'ici pour trouver de l'aide. Le risque c'était qu'elle se perde et ne trouve personne alors qu'en restant ici, Séverin la retrouverait facilement...

Que faire?

Elle senti alors des bras l'entourer doucement. Elle n'a pas entendu Rebaile entrer, sourde à ce qui l'entourait.


Pleure plus Elli... J'suis là et j'te ramènerai au château...
Plus personne te f'ra d'mal, promis...


Elle leva les yeux vers elle. Envie de sourire de ne plus être seule et de voir qu'on l'a retrouvée. Pourtant elle n'y arrivait pas, laissant couler davantage de larmes à la place. La Baile posa alors ses lèvres sur les siennes pour l'embrasser et elle ferma les yeux un moment, tentant d'oublier sa mort si proche. Mais comment l'oublier quand sa bouche lui brulait déjà et fourmillait comme si elle allait bientot ne plus la sentir. Non, laissez moi mes lèvres, ne me les enlevez pas encore...

Parle-moi Elli...

Elle ouvrit la bouche un instant, ne sachant par ou commencer.

Parle-moi...

La baronne se serra contre l'aspirante pour tenter de se rassurer. Au moins elle n'était plus seule.

Je vais mourir... J'ai avalé du poison... Aide-moi...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Est-ce la fin du début, ou le début de la fin...?   Mer 27 Mai - 14:47

Du poison...
Elle blêmit à ces paroles qui confirment ses craintes les plus profondes et reprend Elli dans ses bras un instant, pour calmer ses pensées.

Est-c'que tu sais...quel poison?...

Est-c'que tu t'y connais en poison, ma baronne?...; paske moi non, moi non...
Sa mâchoire se crispe tellement fort que tout son corps est tendu, et qu'il faut les gémissements plaintifs d'la jeune Blanche pour qu'elle réalise qu'elle la serre très fort.
Relâche un tit peu la pression et la r'garde, son esprit essayant d'réfléchir aussi vite qu'elle peut, mais elle craint que ça n'soit pas suffisamment rapide pour endiguer l'écoul'ment du poison dans l'sang...

Je n'sais pas comment contrer l'effet du poison, mon Elli...
Il faut que j't'emmène vers un médecin ou un soigneur le plus vite possible d'accord?
Vais t'porter sur mon cheval...


Un r'gard vers le brigand toujours allongé au sol, puis elle se redresse et soulève doucement Elliandra jusqu'à la caler dans ses bras..Légère elle a toujours été, légère elle est encore, mais l'coeur de la Baile est lourd pour deux et elle a l'impression d'flotter dans l'irrationnel le plus total, une seule phrase lui martelant l'crâne: Tu n'peux pas mourir Elli... nous avons tant de choses à vivre ensemble encore...

La pose délicatement sur la monture, sans lui lacher la taille car elle sent qu'elle va tomber d'un bloc, puis se hisse derrière elle et se presse contre elle.
Lui souffle dans l'oreille pendant qu'elle talonne le cheval

J'tiens à toi Elli, résiste...

Et prend la route qu'elle vient d'emprunter en sens inverses, espérant de tout son coeur tomber sur l'Ange ou sur quelqu'un qui s'y connaissait en poisons et autres breuvages toxiques...
Revenir en haut Aller en bas
Elliandra

avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: Est-ce la fin du début, ou le début de la fin...?   Mer 27 Mai - 15:43

Est-c'que tu sais...quel poison?...

Elle hocha vaguement la tête mais ne répondit pas. Le nom du poison résonnait dans son esprit, mais aucune trace du remède, s'il y en avait un. Elle avait beau essayer de réfléchir, aucun souvenir de ses cours de lui revenait. Pourtant, elle savait qu'elle connaissait cette plante, son image défilait même devant ses yeux.

Rebaile la serrait fort dans ses bras et elle se sentit soudain étouffée. Elle gémit et se pinça les lèvres pour tenter de chasser les fourmillements. Peine perdue...


Je n'sais pas comment contrer l'effet du poison, mon Elli...
Il faut que j't'emmène vers un médecin ou un soigneur le plus vite possible d'accord?
Vais t'porter sur mon cheval...


La baronne sourit doucement. Elle se sentit soudain moins anxieuse, peut-être s'en sortirait-elle, ou alors si ce n'était pas le cas, elle ne serait pas seule et surtout pas avec n'importe qui. Rebaile la prit dans ses bras et elle songea à son époux qu'elle aurait aimé voir faire ce geste en cet instant. Elle passa les bras autour du cou de sa Bella et se laissa hisser sur la monture. Les nausées la prirent alors et elle posa une main sur sa bouche. Poison, arrête d'avancer, laisse moi tranquille...

Mais elle ne pleurait plus la baronne, posant son dos contre Baile, la tête dans le creu de son cou. Elle y déposa même un baiser furtif avant que le cheval ne se mette en route.

La monture fila entre les arbres, sur le tapis de feuille, au milieu du chant des oiseaux. Quel plaisir de revoir la lumière du jour, de respirer l'air frais. Elle fut alors assaillie de questions à poser à Rebaile. Suis-je toujours à Pouzauges? Qui me cherche? Comment m'as-tu trouvée? Mes enfants vont-ils bien? Qui s'inquiète de ma disparition?

Mais elle fut stoppée par un élément troublant. Elle cligna des yeux, mais rien n'y fit, sa vision devenait flou. Non, non, non... La bouche pasteuse, les nausées, la vision maintenant... Le poison progressait, sans relache. Il lui fallait se faire une raison.

Elle posa une main sur celle de l'ex rouge.


Arrête-toi Bella s'il te plait... Je ne me sens pas bien... Je voudrais m'allonger et que tu me prennes dans tes bras...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Est-ce la fin du début, ou le début de la fin...?   Mer 27 Mai - 16:41

J'veux pas m'arreter Elli....
J'veux que le temps s'arrête, pas moi, pas toi...

Jamais elle n'a été confrontée à ce genre d'désarroi la Baile...
L'a vu des amis gravement blessés, les a vus guérir lentement...
L'a vu des amis frôler la mort parce qu'ils en avaient marre d'la vie, puis les a vus retrouver l'goût des choses...
Deux fois elle a désespéré, quand deux femmes de sa vie semblaient vouloir mourir... deux fois elle a réussi à vaincre ce désespoir.
Mais là, là, c'tait pas la meme chose...
Elli est vraiment en train de mourir sous ses yeux, et elle est totalement impuissante contre c'qui la tue...

Elle a envie de hurler, même de pleurer...
Mais elle n'en fait rien...
Elle arrête juste le cheval, en descend, portant celle qu'a su toucher son coeur.
La dépose au sol, adossée à un arbre, s'asseoit près d'elle et se serre contre son corps sans force...
Une main passe derrière ses épaules, et l'autre se presse sur sa joue, le visage plongé dans ses cheveux.

Mon Elli, je suis désolée d'être si impuissante...
Pardonne-moi...


A quoi tu penses, ma baronne, en cet instant où tu sais que tu meurs, et que même dieu ne peut pas te sauver?... dieu, quelle bonne blague... Je te promets de te venger, Elli... Je te promets de devenir incollable sur tous les poisons de la terre et leur antidotes... Je voudrais tellement que tu vives...

Sa main ne quitte pas son visage qu'elle caresse doucement.

Qui t'a fait ça?...Tu l'sais?...

La question sort alors même qu'elle entend la jeune femme gémir et son corps tomber un peu plus sur elle. Sa machoire se crispe à en faire éclater ses dents... Comment te soulager de ta souffrance ma baronne?...Dis le moi je ferai tout...

Je t'aime Elli, ne l'oublie pas s'il te plait...
Revenir en haut Aller en bas
Elliandra

avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: Est-ce la fin du début, ou le début de la fin...?   Jeu 28 Mai - 10:37

Sans un mot, ni une protestation, Rebaile arrêta son cheval et l'aida à descendre. La vue de plus en plus flou lui donnait davantage mal au coeur et l'aspirante l'adossa à un tronc d'arbre avant de s'installer près d'elle. Elle la prit tendrement par les épaules, une main sur la joue et Elliandra ferma un instant les yeux, les rouvrant immédiatement en proie aux vertiges...

Mon Elli, je suis désolée d'être si impuissante...
Pardonne-moi...


Les larmes revinrent, doucement, comme une fin de vague écumeuse qui caresse le sable de la plage. Elle les sentit déborder de ses yeux puis la première passa la barrière de ses cils et roula doucement. Te pardonner quoi Bella...? De m'avoir retrouvé? Non, mourir près de toi est la plus belle chose que j'aurais pu espérer...

Mourir... Bon sang je vais mourir... Je ne reverrais jamais Pouzauges, Millac, je ne gouterais plus l'hypocras, le pain, je ne prendrais plus mes enfant dans mes bras, ni Jehan, je ne dormirais plus avec toi Bella, dans tes bras, je ne toucherais plus à tes lèvres ni ta bouche sucrée...


Elle se mit à trembler. Elle avait si peur. Est-ce que ça fait mal de mourir?


Qui t'a fait ça?...Tu l'sais?...

Elliandra hocha la tête doucement pour faire comprendre que ça n'avait pas d'importance...

Je t'aime Elli, ne l'oublie pas s'il te plait...

Sa vue baissait et ses sanglots augmentèrent. Elle eut quelques sursauts et se tourna alors vers Rebaile pour la regarder et imprimer son visage dans sa tête avant de la voir disparaitre. Elle prit son visage entre ses mains.

Moi aussi je t'aime... Il y a tant de choses que j'aurais encore voulu te dire...

Sa voix était faible car elle avait du mal à parler a cause des fourmillements de sa bouche. Son coeur cognait de plus en plus fort dans sa poitrine et sa respiration se fit saccadée.

J'ai laissé un testament à la hérauderie... Jehan et Davor en sont les exécuteurs... Mon époux me cherche? J'aurais aimé le voir... avant de...

Partir? Mourir? Crever? Disparaitre? Canner?
Nouvelle vague de larmes. Elle caressa le visage de Rebaile. Ne pas oublier, son nez, ses yeux, ses cheveux, ses lèvres... Sur lesquelles elle posa les siennes.


Je t'aime aussi... Je t'aime aussi...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Est-ce la fin du début, ou le début de la fin...?   Ven 29 Mai - 13:15

Des mots qui la touchent au plus profond d'elle.
Des mots qui remuent la bouillie de souv'nirs qui l'assaillent en cet instant où elle sent Elli lui échapper.

Celle dont elle a chopé l'regard, ce soir funeste au Palazzo,
celle qui a longtemps gardé entre elle la barrière de sa haine catégorique avant de laisser la place au dialogue,
celle qui les a finalement baissées, contrairement à d'autres qui l'ont condamnée à vie, pask'elle est tout simplement fondamentalement humaine, celle qui l'a laissé l'atteindre, pask'elle, la Baile, n'est pas fondamentalement mauvaise,
cette femme, Elli, est en train de mourir dans ses bras et continue de lui exprimer cet amour qu'elle-même ne sait pas souvent bien montrer...

Elle a peur...
Comment la protéger de ce contre quoi elle ne peut lutter?...
Contre ce qu'elle ne sait pas?...

Si je pouvais mourir à ta place là maintenant, mon Elli, je le ferai sans hésiter...
Toutes les morts ne font pas mal ni peur je crois...
Et si tu ressens l'une de ces deux émotions là, utilise-moi, peu importe comment, mais utilise-moi...
Rien n'a davantage d'importance que cet instant que tu vis, et que je vis avec toi.


La digue en elle cède.
La violence en elle explose en larmes qu'elle ne peut retenir.
Enlève sa main du visage d'la jeune femme et la pose sur ses yeux, serrant les dents à les faire éclate pour endiguer le flot.
Ne s'arrête que lorsque la source s'est tarie de force.

Beaucoup de monde te cherche...
Je ne sais où est Davor...

S'mord les lèvres puis poursuit.
Je le trouverai si tu veux, pour le... le tenir au courant...

L'immense vide qu'elle sent à l'instant ne doit être rien en comparaison de la solitude qu'Elli doit vivre...
Alors la Baile se relève, colle un genou au sien et passe le second de l'autre coté d'ses jambes.
Elle redresse la jeune baronne contre le tronc et noie ses "je t'aime" dans des baisers qu'elle veut longs.
Puis elle glisse ses mains sur son cou et les pose sur ses épaules.
Ses yeux lui parlent, rien que ses yeux...
Laisse-moi te faire l'amour une dernière fois Elli...
Je ne peux t'emmener dans ta chambre, alors au diable le monde et ses jugements qui tuent aussi surement qu'un poison dans ton sang...

Revenir en haut Aller en bas
Elliandra

avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: Est-ce la fin du début, ou le début de la fin...?   Sam 30 Mai - 2:38

Pourquoi attendre les derniers instants de la vie de quelqu'un pour sortir de si jolis mots? Elliandra en fut touchée au plus profond d'elle même et si son coeur battait si fort en cet instant, ce n'était pas seulement à cause du poison. Elle ne quittait pas Rebaile des yeux malgré sa vision qui diminuait encore. Elle vit... non devina serait plus exact, les larmes de l'aspirante au moment ou elle mit la main sur ses yeux. Pourquoi? Elle n'avait pas envie qu'Elli la voit pleurer? En cet instant, loin de tous, à la lueur de son dernier souffle, alors qu'elle ne pourrait jamais raconter ce qu'elle avait vu... pourquoi Baile se cachait-elle?

Elliandra ferma les yeux a s'en faire mal aux paupières, quelque peu blessée de cette attitude. Cela avait tellement peu d'importance, qu'elle ne compris pas. Mais de toute façon plus rien n'avait d'importance, même pas sa vexation, si futile...


Je ne sais où est Davor...
Je le trouverai si tu veux, pour le... le tenir au courant...


La baronne savait a quel point il coutait à l'ancienne rouge de sortir ces mots. Elle le détestait tellement... Mais le trouver? Pour quoi faire? Il aurait surement vite vent de la mort de sa femme tout de même...

La Blanche sentit soudain Rebaile s'écarter d'elle. Soudain paniquée, elle ouvrit les yeux et voulut hurler: que fais-tu? Ne me laisse pas je t'en supplie! Mais elle n'en eut pas la force et s'aperçut bien vite qu'elle restait près d'elle. Sa Bella la redressa puis lui caressa doucement le cou avant de poser ses mains sur ses épaules. La baronne leva les yeux, les plongeant dans ceux noisette en face d'elle. Elle devinait encore le contour du visage, les cheveux, le nez, la bouche, mais elle fixait la pupille de Rebaile. Elle sourit en devinant ce à quoi elle pensait en cet instant.

Dans un profond soupire elle lui répondit:


Fais de moi ce que tu veux Bella, mais j'ai peur de ne pas avoir la force de t'offrir quoi que ce soit...

Si elle avait songé à cela un jour ou elle s'était imaginée sa mort? Il n'y avait que Rebaile pour causer une telle situation. Au fond elle était catalyseur, sa présence provoquait toujours quelque chose, que cela soit bon ou mauvais. Certaines fois, le résultat en avait été catatrophique, d'autres fois plus que bénéfique... Comment la décrire? Cette femme si particulière, si peu commune, si entière, si brute, si profonde et si passionnée...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Est-ce la fin du début, ou le début de la fin...?   Mar 2 Juin - 0:00

Elle lui échappe...
Dieu oui elle lui échappe...
Elle ne sait rien du poison qu'elle a avalé, mais elle le voit à l'oeuvre et ça la tue de dedans...
Doucement, elle l'allonge sur l'herbe, r'tire sa veste qu'elle pose sous sa tete, puis s'allonge à ses côtés. Sa main se pose lentement sur la poitrine qui se soulève faiblement...
Jamais elle n'avait accompagné quelqu'un dans la mort, la Baile, jamais... Et elle sait qu'il ne lui reste plus que quelques minutes à passer avec Elli...
Sa main glisse sous la ch'mise de la jeune femme, afin de sentir son corps et cette chaleur qui va bientôt la quitter...

Jamais elle n'a touchée femme plus intensément qu'en cet instant...
Comme si elle voulait entrer en Elli, et lui donner sa force, sa hargne, sa rage de vivre... Comment se résoudre à l'inéluctable, quand on ne sait pas gérer l'impuissance, comme la Baile? Quand on donnerait sa vie, à l'instant, si on savait avec certitude qu'elle sauverait celles qu'on aime?...
Comment accepter de voir mourir une jeune femme, en silence, en restant solide pour qu'elle ait moins peur, quand on n'a qu'envie de hurler de désespoir?

Elli, Elli, si j'avais su que tout ceci allait arriver, j't'aurais enlevée à Davor dès le début...

Une pensée, plus qu'un murmure...
Un regret, qui n'sert à rien, juste à alimenter l'impuissance qui est la sienne...
Poser ses lèvres dans son cou et la serrer contre elle.
Savoir avec une clarté incroyable que la mort emportera avec elle et la vie d'Elli, un bout d'elle-même, celui qui aurait pu croire un jour s'attacher de nouveau à quelqu'un.
Aimer c'est accepter de souffrir, et comme un poison dans ses veines, son amour pour la Poit'vine la fait souffrir.
Mais ce poison n'est pas mortel... Ce poison ne fera pas taire sa tête qui hurle ni son coeur qui bouillonne...
Ce poison la change juste, de l'intérieur, et pour toujours.

Je t'aime Elli.

Et tu seras vengée ma baronne...
Si ce n'est pas par moi, ca sera d'autres qui s'en chargeront, mais ton assassin souffrira, ca je te le promets... Parce que s'il ne meurt pas, qu'il soit en prison ou ailleurs, je veillerai à c'qu'il ne s'en sorte pas sans gouter à cette souffrance qui est la tienne, et celle qui m'habite en ce moment....

Je t'aime...

Un autre murmure, comme un cri, vain et inutile, pour s'illusionner à remplir ce silence qui s'installe et que rien ne pourra jamais plus combler...
Revenir en haut Aller en bas
Elliandra

avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: Est-ce la fin du début, ou le début de la fin...?   Mar 2 Juin - 1:30

Sachant ce que la Baile avait en tête et surtout incapable de refuser quoi que ce soit, elle se laissa faire lorsqu'elle l'allongea sur le tapis de feuilles et de mousse et lui fit un oreiller de sa veste. Les yeux rivés sur le ciel, elle tentait de se concentrer de toutes les forces qui lui restaient pour garder une vue correcte et que les ténèbres ne puissent pas l'entourer. Son amie s'allongea près d'elle et la baronne tourna la tête pour l'observer, terrorisée à l'idée de ne plus pouvoir la voir. Elle se laissa toucher, sensation si douce en cet instant si terrifiant...

Les alentours tanguaient dangereusement et Elliandra gémit. Si mal, elle se sentait si mal. Sensation d'étouffement et de cette vie qui vous glisse entre les doigts, malgré vos efforts...


Elli, Elli, si j'avais su que tout ceci allait arriver, j't'aurais enlevée à Davor dès le début...

La baronne trouva la force de sourire et cligna une fois de plus des yeux. Elle ouvrit la bouche, du moins, elle le supposa car c'est ce que son cerveau lui commanda. Mais elle ne sentait plus rien. Heureusement, elle pu s'entendre parler faiblement.

J'ai toujours rêvé que l'on m'enlève... J'ai toujours rêvé de choses que je n'ai jamais faites...

Rebaile se serra contre elle et elle pu sentir ses lèvres dans son cou. Elle leva une main tremblante pour lui caresser les cheveux.

Je t'aime Elli. Je t'aime...

Elle ferma les yeux un instant pour apprécier ce moment. Mais quand elle les rouvrit la panique l'envahit.

Je ne vois plus rien!

Elle se mit à hurler, catastrophée et des larmes jaillirent de ses yeux. Suffoquante, elle tenta de se redresser, les mains en avant cherchant celles de Rebaile. Elle discernait encore de vagues ombres, mais ce fut de courte durée. L'obscurité l'entoura bientot... Elliandra gémissait, pleurait, comme une enfant, accrochée à la chemise de l'aspirante. Le reste arriva très vite, comme si le poison, dans sa phase finale, après avoir pris son temps, décidait d'en finir enfin...

Des crampes violentes la prirent à l'estomac et elle se plia en deux dans un cris de douleur. Déchirée entre son obligation de se tenir le ventre et sa terrible envie de se serrer contre Rebaile pour qu'elle l'aide à passer ce cap, elle rêva que tout cela finisse. Elle prit tout de même sur elle pour s'agripper à Rebaile, ses ongles s'enfonçant dans la peau de son dos, le visage collé contre sa poitrine. Elle ferma les yeux pour tenter d'oublier qu'elle était aveugle.

Ses joues étaient inondées de larmes et elle essaya de lever les mains pour toucher le visage de l'aspirante assez maladroitement. Pourtant, le pire arriva lorsqu'elle s'aperçut qu'elle entendait de moins en moins ses sanglots... Elle perdait l'ouïe et se mit à suffoquer de plus belle tout en s'agitant contre la Baile qui devait tenter de la calmer. Son cerveau complètement perdu lui intima l'ordre d'hurler mais elle ne su jamais si elle l'avait fait. La bouche complètement engourdie, elle se sentait maintenant enmurée. Le noir, le vide, le silence, il ne lui restait que ses mains pour se raccrocher à la vie, à la réalité...

Uni dans l'éternel
Surveillés par l'oeil vermeil
De la beauté sans visage.
À jamais, nous serons sage.
Grand et petit,
Riche et pauvre,
Méchant et gentil,
Tous les mêmes dans ma prose.
Membres de la famille,
Valet sans scrupule,
Tous pullule
Sous la veilleuse tranquille.
Qui sommes-nous?
Que serons-nous?

Que serons-nous...?

Elle sentit alors ses muscles de paralyser et elle fut forcée de ne plus bouger... La douleur lui étraignait le ventre et chacun de ses muscles, elle s'afaissa contre Rebaile. Ce qui lui restait de raison lui demanda de lui dire je t'aime, une dernière fois, ne m'oublie pas... Mais le fit-elle...?

Que serons-nous...?

Sa vie lui glissa définitivement entre les doigts, comme l'eau que l'on cherche à retenir au creux de sa main... Elle avait beau avoir toute l'envie du monde de survivre, rien n'y faisait, Il la rappelait à Lui...

Son coeur cessa bientot de battre et son corps se fit flasque entre les bras de Rebaile, les yeux ouverts... Le poison avait fait son oeuvre, la vie suivrait son cours, avec ou sans elle...

Il y eut un commencement...

En voila la fin...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Est-ce la fin du début, ou le début de la fin...?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Est-ce la fin du début, ou le début de la fin...?
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de la famille Fortunat :: Archives :: Bois de La Folie, bois sacré druidique-
Sauter vers: